ATELIER St MARC  °  1, Rue St Marc / 29000 Quimper (France)  °  02 98 66 37 35  °  luthierquimper@gmail.com

www.luthierquimper.com

REPARATION ET REMISE EN ETAT

Les "Répartions courantes"

Certaines permettent surtout d'optmiser le confort de jeu et la sonorité :

  • Le redressage du chevalet quand celui-ci s'est voilé du fait d'être resté longtemps en "mauvaise" position, reprise de sa hauteur pour optimiser la distance des cordes par rapport à la touche et vérification de sa rondeur pour optimiser la "balance" des cordes (passage d'une corde à l'autre).

  • Un Chevalet neuf fait sur mesure, quand cela s'avère nécessaire.

  • La vérification de l'âme : positionnement théorique "optimal" dans la caisse de résonance et par rapport au pied droit du chevalet, vérification de la tension et réajustage ou changement de l'âme si nécessaire (âme trop courte ou mal ajustée) pour optimiser la sonorité de l'instrument.

  • Une âme neuve faite sur mesure, quand cela s'avère nécessaire.

  • L'optimisation de l'angle des cordes au chevalet, qui détermine directement la pression sur la table d'harmonie et donc la "puissance" du son.

  • Le réajustage des chevilles usées par un usage intensif et dont le cône en bois "travaille" souvent avec le temps.

  • Le remplacement d'une cheville ou la pose d'un jeu complet de chevilles neuves quand cela s'avère nécessaire.

  • Le redressage de la touche quand celle-ci devient trop usée par les cordes. En plus de redonner à la touche une surface lisse, le redressage permet aussi de réoptimiser la rondeur de la touche dans la largeur, ainsi qu'un léger creux sur toute sa longueur (plus important du côté des cordes graves qui, ayant un plus gros calibre et étant moins tendues, ont une amplitude de vibration plus importante que les cordes aigues).

  • La reprise, à l'extrémité de la touche, du sillet du haut et de ses crans  afin que les cordes soient équidistantes les unes des autres et surtout pour régler avec précision leur "hauteur" ou distance par rapport à la touche. C'est aussi l'occasion de s'assurer que les crans du sillet n'endommagent pas les cordes, ce qui arrive malheureusement trop fréquemment.

  • Un sillet du haut neuf fait sur mesure, quand cela s'avère nécessaire.

  • La reprise de la poignée quand celle-ci se trouve être trop massive ou irrégulière.

  • Le recambrage et le redressage de l'archet. C'est la reprise du cambre ou de la direction de la baguette de l'archet pour les archets en bois, car le bois "travaille" et la baguette peut, avec le temps, se vriller ou souvent perdre de sa cambrure si l'instrumentiste ne pense pas à détendre la mèche systématiquement après avoir joué.

D'autres "réparations courantes" sont parfois recommandées et nécessaires pour maintenir l'instrument  ou l'archet dans un bon état de fonctionnement et de conservation :

  • Le recollage des bords (joints entre la table d'harmonie et les éclisses, côtés de l'instrument, ainsi qu'entre ces dernières et le fond)

  • Le recollage "de stabilisation" par l'extérieur (sans ouvrir la caisse de résonance) de petites fractures de table ou d'éclisses.

  • La consolidation des bords et des coins usés de la table d'harmonie (en épicéa, donc très fragile) ou du fond.

  • Les retouches de vernis afin de ne pas laisser le bois "à nu", sans protection, ce qui amènerait l'instrument à se dégrader très rapidement. En effet, en plus de la dimension esthétique du vernis, le rôle de celui-ci est avant tout de protéger le bois.

  • Le changement du bouton sur un violon ou un alto et la réorientation de la pique sur un violoncelle, ou la pose d'une nouvelle pique quand cela s'avère nécessaire.

  • La pose (très recommandée) d'un cordier léger avec tendeurs intégrés pour une plus grande facilité d'accord sur les violons d'étude.

  • Sur l'archet : le changement de la vis-écrou, le remplacement de la plaque de tête, de la poucette ou de la garniture complète, le rebouchage / reperçage de la baguette, etc.

Les Répartions et remises en état plus poussées

Sans entrer dans le champ très pointu de la "haute restauration" (travail que nous n'effectuons pas à l'ATELIER St MARC et qui ne concerne que les instruments et archets de très grande valeur),

certaines interventions nécessitent quand-même souvent de désolidariser plusieurs éléments (désenclavement du manche, détablage, etc.) afin de travailler plus "en profondeur" et ceci avec toujours le plus grand respect du travail originel de l'auteur et le souci de redonner à l'instrument toute sa valeur, tant sonore que pécunière.

Que vous veniez nous voir suite à un dommage, ou pour faire remettre en état un instrument de famille n'ayant plus servi depuis longtemps, ou encore un instrument que vous venez d'acquérir, nous pourrons vous conseiller au mieux. Chaque situation est unique et nous nous efforçons d'être à l'écoute de vos attentes en prenant avec vous le temps nécessaire pour analyser l'intérêt d'une réparation en rapport avec la valeur de l'instrument une fois remis en état et en fonction de votre budget.

 

Dans les cas de remise en état complète d'un instrument, nous vous proposons systématiquement un devis gratuit, complet et détaillé avant toute intervention de notre part.

Voici une liste non exhaustive des réparations "plus poussées" que nous sommes régulièrement amenés à effectuer à l'atelier :

  • Touche neuve

  • Rebouchage de trous de chevilles

  • Enture (remplacement du manche tout en conservant la tête d'origine)

  • Réenclavement du manche sur la caisse de résonance

  • Réparation de fractures nécessitant de détabler ou de défonter l'instrument avec renforcement par l'intérieur (taquet de renfort, doublure, papier japonais, etc.)

  • Reprise, dans certains cas, des épaisseurs de la table d'harmonie ou du fond pour améliorer leurs propriétés vibratoires

  • Pièce d'âme dans le cas d'une fracture d'âme

  • Rebarrage (changement de la barre d'harmonie)

  • Remplacement d'un coin ou d'un tasseau, d'une éclisse trop endommagée, d'une contre-éclisse, etc.

  • bord neuf, coin neuf (le plus souvent sur la table d'harmonie

  • Restauration du vernis à l'identique, en tenant compte de la patine naturelle, de l'épaisseur, de la texture et de la brillance du vernis.